Séraphine de Senlis, âme printanière et artiste sans rival

Langues

Jeudi 21 juin 2018
Horaires détaillés: 
18h30
Thème: 
Conférences du jeudi
Prix: 
A l'année :
Abonnement, plein tarif 70 €
Abonnement, tarif réduit (Etudiants et Société des Amis du mTL) 55 €
Lieu: 
mTL

Rien ne prédestinait Séraphine Louis (1864-1942), humble femme de ménage dans l’Oise, à devenir l’une des figures emblématiques du primitivisme moderne. Créatrice « inspirée » et indemne de toute éducation artistique, l’artiste demeure, aujourd’hui encore, sans équivalent.

Elle appartient à ce courant marginal de l’avant-garde que le collectionneur et marchand Wilhelm Uhde a défendu tout au long de sa vie et dans lequel s’inscrivent les grands maîtres naïfs français du début du XXe siècle, avec en tête le Douanier Rousseau, André Bauchant, Louis Vivin, René Rimbert, Dominique Peyronnet, Charles Royer, Helmut Kolle et Camille Bombois. Grâce au soutien de Uhde,

Séraphine rencontre un succès retentissant qui la précipite dans une folie créative mais destructrice. En fidèle servante de la Vierge, guidée par son ange, elle fixe sur la toile ses tourments intérieurs et matérialise ses visions en des bouquets foisonnants aux coloris chatoyants.

Animée par : Marie Bénédicte Dumarteau - Conservateur des musées de Senlis, Senlis